Louis Veuillot, soldat de Dieu

Louis Veuillot soldat de DieuL’auteur retrace ici les principales étapes de la vie du plus grand journaliste catholique anti-libéral du XIXème siècle.

Fils de tonnelier, autodidacte, Louis Veuillot (1813-1883) est pendant 35 ans la figure de proue du catholicisme ultra-montain en France.

Journaliste, polémiste, foncièrement désintéressé, il se convertit à 25 ans au cours d’un voyage à Rome. Entré au quotidien L’Univers, il en devient rédacteur en chef en 1843 et prend la tête du mouvement contre les libéraux catholiques ou anticléricaux.

Il soutient l’Empire autoritaire de Napoléon III puis se déchaîne contre lui lors de sa politique d’appui à l’unification italienne (1859). Son journal est interdit en 1860 et ne reparait qu’en 1867, ce qui lui permet de publier « Le parfum de Rom », « Les odeurs de Paris », ‘L’illusion libérale »…

Tenant résolu de l’infaillibilité du Pape, il poursuit de sa vindicte Mgr Dupanloup et Montalembert. Il se retire usé par les combats de l’Univers en 1878.

Pierre-Yves Laurioz, pharmacien biologiste bourguignon, est l’auteur d’une biographie : Louis Pasteur, la réalité après la légende. Après cet ouvrage démystifiant, il nous fait redécouvrir la riche personnalité de Louis Veuillot.

Advertisements